7617_281545335542_788070542_8985726_5599250_n_1_ Depuis notre naissance jusqu'à la fin de notre enfance, nous sommes baigné dans la culture et les croyances de notre famille. Que celles-ci soit attachée à une pratique assidue pour l'une ou l'autre religion ou pas, nous sommes éduqués dans le sens des convictions spirituelles des adultes nous entourant. Ils nous transmettent ainsi leurs rites, leur religions et leurs coutumes. Ces choses sont alors assimilées et la plupart du temps nous reproduisons ce système, le perpétuons sans se poser la moindre question. C'est probablement ainsi que sont nées et ont pris de l'ampleur les religions. 

Celles-ci définissent un ensemble de règles de bonnes conduite et répondent à nos questions existentielles pratiquement avant même que l'on se les pose.

Plus besoin alors de réfléchir puisque l'on nous sert du tout cuit dans la bouche et que notre soif de questions s'en trouve déjà étanchée.


Mais, il y a des gens qui ne savent pas se satisfaire des quelques réponses que leur apporte leur religion de base. Sitôt repéré quelques incohérences ou quelques règles jugées arbitraires, il leur devient de plus en plus difficile d'adhérer sans comprendre pleinement le pourquoi du comment. 


C'est alors qu'ils décident de partir eux-même en quête de réponses, d'aller voir ce qui se fait ailleurs dans d'autres religions, de se tourner vers la philosophie, la science, ect, ect...


Ceux-là deviennent en quelque sorte des "imbéciles" dans le sens noble et littéral du terme qui signifie avance sans béquilles. 

Ayant ainsi rejeté le système qui leur est imposé et le "prêt à penser" que constitue la religion, ils avancent sans aucune aide, sans béquilles, sur le propre chemin spirituel, vers le sens profond de leur existence et dans le but de comprendre pleinement l'univers qui les entoure. 

Cela passe par des phases de convictions profondes mais aussi par des remises en questions fréquences car toutes les réponses que l'on trouve amènent de nouvelles questions et modifie constamment notre vision des choses. 


Car en définitive, en matière de spiritualité, il n'y a que les imbécies qui changent d'avis!